Conseil des ministres du 15 Mai 1991 L'Industrie des biens d'équipement. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 15 Mai 1991 L'Industrie des biens d'équipement.

Personnalité, fonction : FAUROUX Roger.

FRANCE. Ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire

ti : Le ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire a présenté une communication sur l'industrie des biens d'équipement.
- Le secteur des biens d'équipement, qui occupe plus de 650000 personnes, doit fournir à notre économie son outil de production. Mais le déficit de nos échanges de biens d'équipement reste préoccupant bien qu'il se soit stabilisé autour de 8 milliards de francs au cours de chacune des trois dernières années.
- Trois orientations sont retenues pour guider l'action menée par le Gouvernement en vue de renforcer ce secteur.
- 1 - Maintenir le rang mondial de l'électronique française.
- Les grands groupes français de l'électrotechnique sont en tête des entreprises de cette branche à l'échelle mondiale. Ils dégagent un excédent commercial de 8 milliards de francs chaque année.
- La réalisation du marché unique, avec l'ouverture des marchés publics des Etats-membres à la concurrence internationale, est le principal défi auquel cette branche est confrontée. La France a obtenu que les directives européennes organisent un régime de préférence communautaire. L'Etat veillera à ce que nos constructeurs nationaux bénéficient d'une égalité de traitement effective sur les marchés des autres Etats membres. Le ministère de l'industrie a mis en place à cette fin un observatoire des marchés publics européens ; il organisera en décembre 1991 une conférence internationale sur les marchés publics.
- 2 - Conforter les petites et moyennes industries de la mécanique.
- La branche de la mécanique est constituée par des petites et moyennes entreprises dynamiques qui ont créé plus de 10000 emplois en 1990, mais qui restent pénalisées par leur faible taille. L'Etat soutient les efforts de ces entreprises : en 1990, elles ont bénéficié de 700 millions de francs d'aides du ministère de l'industrie et de 400 millions de francs de crédit d'impôt recherche.
- Cette branche souffre d'un manque de personnel qualifié. Le développement des formations d'ingénieurs devrait permettre de doubler d'ici à 1996 le nombre d'ingénieurs formés à la mécanique. Le ministère de l'industrie y contribue par le renforcement du réseau des écoles des mines. En ce qui concerne la formation professionnelle des salariés, l'Etat a accordé chaque année depuis trois ans environ 80 millions de francs d'aides qui ont permis de porter l'effort de formation d'environ 1,5 % à 4 % de la masse salariale.

Rechercher