Conseil des ministres du 11 Décembre 1991 Le soutien au développement international des petites et moyennes entreprises. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 11 Décembre 1991 Le soutien au développement international des petites et moyennes entreprises.

Personnalité, fonction : STRAUSS KAHN Dominique, JEANNENEY Jean-noel.

FRANCE. Ministre chargé de l'industrie et du commerce extérieur; FRANCE. SE chargé du commerce extérieur

ti : Le ministre délégué à l'industrie et au commerce extérieur et le secrétaire d'Etat au commerce extérieur et le secrétaire d'Etat au commerce extérieur ont présenté une communication sur le soutien au développement international des petites et moyennes entreprises.
- Aujourd'hui, la moitié de nos exportations sont assurées par moins de 1 % du nombre des entreprises qui vendent à l'étranger ; dans le même temps, les trois quarts de ces entreprises ne réalisent que 1 % de nos exportations.
- Pour accroître la part des petites et moyennes entreprises dans nos exportations, ont été adoptées les mesures suivantes qui complètent le plan en faveur de ces entreprises, annoncé par le Premier ministre le 16 septembre à Bordeaux.
- 1 - La diffusion de l'information.
- L'Etat, les chambres de commerce et d'industrie et les organismes professionnels, signataires de la charte nationale de l'exportation, collaborent pour donner aux entreprises les informations nécessaires à leurs démarches dans les pays de la Communauté européenne. Il sera proposé d'étendre ce dispositif à d'autres pays, notamment au Japon.
- Une campagne d'information permettra de mieux faire connaître aux petites et moyennes entreprises les dispositions dont elles peuvent bénéficier.
- 2 - La simplification des dispositifs de soutien.
- Une procédure unique de garantie des investissements à l'étranger contre le risque politique, gérée par la compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (COFACE), remplacement les deux procédures actuelles confiées l'une à la COFACE et l'autre à la banque française du commerce extérieur.
- L'assurance-prospection simplifiée gérée par la COFACE sera notamment étendue aux dépenses de recrutement et de formation des cadres à l'exportation.
- La modernisation des services de l'Etat chargés du soutien au commerce extérieur sera poursuivie ; les directions régionales de l'industrie, de la recherche et de l'environnement et les directions régionales du commerce extérieur seront rapprochées.

Rechercher