Conseil des ministres du 16 Décembre 1992 L'industrie de l'électronique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 16 Décembre 1992 L'industrie de l'électronique.

Personnalité, fonction : STRAUSS KAHN Dominique.

FRANCE. Ministre de l'industrie et du commerce extérieur

ti : Le ministre de l'industrie et du commerce extérieur a présenté une communication sur l'industrie de l'électronique.
- L'industrie de l'électronique présente un caractère stratégique : sa part dans la production mondiale pourrait doubler d'ici la fin du siècle pour atteindre 10 % ; la compétitivité de pans entiers de l'économie, notamment dans les services et la recherche, est dépendante de la diffusion de ses produits.
- L'Europe dispose de positions très solides dans certains secteurs de l'électronique : télécommunications, logiciels et électronique professionnelle.
- Des entreprises européennes sont dans les premiers rangs mondiaux dans tous les secteurs. C'est le cas en France de Thomson, Alcatel, Bull et Cap Gémini Sogeti, associés à des pôles de recherche d'excellence, l'institut national de recherche en informatique et en automatisme, le centre national d'étude des télécommunications, le centre de recherche commun au commissariat de l'énergie atomique et au laboratoire d'électronique et de technologie de l'informatique, le centre national de la recherche scientifique et les laboratoires des universités.
- La France a pris en 1992 une position dirigeante dans le domaine de la télévision avancée, avec un accord conclu en septembre entre l'Etat, France-Télécom et Canal Plus. Grâce à cet accord, trois chaînes de télévision seront diffusées d'ici la fin de l'année au format 16/9. La France agit également en ce domaine pour que la Communauté européenne adopte rapidement un plan d'action en faveur de la télévision à haute définition.
- Mais l'industrie de l'électronique connaît, au plan mondial, une conjoncture très difficile, qui affecte autant les Etats-Unis et le Japon que l'Europe. Cette situation donne lieu à une véritable guerre des prix. Pour s'adapter à la contraction des marchés tout en supportant l'augmentation importante du coût de mise au point des nouveaux produits, les entreprises se réorganisent et multiplient les alliances.

Rechercher