Conseil des ministres du 22 Avril 1992 La pollution atmosphérique dans les villes. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 22 Avril 1992 La pollution atmosphérique dans les villes.

Personnalité, fonction : ROYAL Ségolène.

FRANCE. Ministre de l'environnement

ti : Le ministre de l'environnement a présenté une communication sur la pollution atmosphérique dans les villes.
- La pollution atmosphérique due à l'activité industrielle et à la production d'énergie a été fortement réduite au cours des dernières décennies. En revanche, le niveau des pollutions causées par les véhicules automobiles s'est aggravé.
- En moyenne, chaque automobile rejette en un an trois fois son poids en air pollué. Si la tendance actuelle se prolonge, le trafic routier en ville devrait passer de 140 à 180 milliards de kilomètres par an d'ici l'an 2000, aggravant ainsi l'importance des rejets.
- Les mesures déjà adoptées devraient permettre de réduire ces derniers dans une proportion importante. Des normes d'émission des différents polluants s'appliqueront aux poids lourds à partir du 1er octobre 1992, destinées à être rendues plus sévères à l'avenir à compter du 31 décembre 1992, toutes les voitures particulières neuves devront être équipées d'un pot catalytique et de dispositifs limitant les rejets d'hydrocarbure dans l'atmosphère. L'usage du carburant sans plomb se développe, encouragé par un avantage fiscal important.
- Dans la perspective de la conférence de Rio, la France présentera des propositions à ses partenaires de la Communauté pour définir une position commune sur la réduction des rejets de gaz carbonique.
- Le ministère de l'environnement et le ministère de la santé prendront des dispositions pour que l'impact des pollutions atmosphériques sur la santé soit mieux mesuré.
- Les automobilistes seront sensibilisés au respect des normes d'émission de gaz polluants et rappelés au respect de la réglementation en ce domaine.
- L'utilisation des voitures électriques par les collectivités locales, les entreprises et l'administration sera encouragée. Les actions de recherche permettant de développer cette utilisation par le grand public seront intensifiées. Une table ronde sera organisée avec les industriels au mois de mai prochain sur ce sujet.
- A l'école, les enfants seront mieux instruits des problèmes de la pollution atmosphérique. L'information du public et la concertation avec les associations de défense de l'environnement et les associations de consommateurs seront développées.
- Il sera proposé aux maires des grandes villes d'organiser une journée sur la promotion des transports écologiques au mois de juin prochain.

Rechercher