Conseil des ministres du 29 Avril 1992 La lutte contre le chômage de longue durée. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 29 Avril 1992 La lutte contre le chômage de longue durée.

Personnalité, fonction : AUBRY Martine.

FRANCE. Ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle

ti : (Suite) 2 - Un emploi, une formation ou une activité d'intérêt général seront proposés à chaque chômeur de longue durée.
- Dans chaque cas, la proposition la mieux adaptée au retour vers l'emploi sera faite.
- Un emploi dans le secteur marchand, un contrat de retour à l'emploi ou un emploi d'insertion par l'économique devrait bénéficier au quart des chômeurs de longue durée, par l'intermédiaire du service public de l'emploi.
- Un autre quart se verra proposer des actions de formation : contrats en alternance, "crédit formation", programme de préparation active à la qualification et à l'emploi ("PAQUE"), actions de formation ou d'insertion pour adultes.
- Un tiers des chômeurs de longue durée devraient pouvoir occuper des postes offerts au titre des activités d'intérêt général.
- Pour les chômeurs de longue durée qui ne pourront exercer une activité dans l'immédiat, un appui social individualisé sera organisé. Des conventions seront passées à cette fin entre les conseils généraux et les associations contribuant à l'insertion des personnes défavorisées.
- 3 - Les activités d'intérêt général feront l'objet de contrats "emploi solidarité" rénovés.
- Ces activités seront proposées à tous les chômeurs de longue durée qui ne peuvent accéder sans délai à un emploi ou à une formation. Elles seront organisées en particulier dans les domaines de la protection de l'environnement et de l'amélioration du cadre de vie, de l'animation et du développement social des quartiers, des hôpitaux et de l'action sanitaire, de l'aide aux personnes âgées et aux jeunes en difficulté et de la sécurité urbaine.
- Les personnes concluront un contrat "emploi solidarité" avec l'organisme proposant l'activité. Les règles de ces contrats seront modifiées pour faciliter leur conclusion par les chômeurs de longue durée. La participation financière de l'employeur sera accrue.
- Au total, plus de 900000 propositions d'emplois, de formation ou d'activité d'intérêt général seront mises en place pour lutter contre l'exclusion, grâce à une mobilisation sans équivalent des administrations locales et des partenaires économiques.

Rechercher