Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé au Haut Comité d'Etat de la République algérienne démocratique et populaire après l'assassinat de M. Mohamed Boudiaf, Paris le 29 juin 1992. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, adressé au Haut Comité d'Etat de la République algérienne démocratique et populaire après l'assassinat de M. Mohamed Boudiaf, Paris le 29 juin 1992.

Personnalité, fonction : MITTERRAND François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Assassinat de M. Mohamed Boudiaf, Président du Haut Comité d'Etat de la République algérienne démocratique et populaire à Annaba (Algérie) le 29 juin 1992

ti : C'est avec une très vive émotion que j'ai appris la brutale et tragique disparition du Président du Haut Comité d'Etat de la République algérienne démocratique et populaire.
- J'espère que l'Algérie saura surmonter cette lourde épreuve. Elle sait qu'elle pourra compter sur l'amitié de la France dans ce chemin.
- Au nom du peuple français et en mon nom personnel, je prie le Haut Comité d'Etat de bien vouloir transmettre toutes mes condoléances à la famille de M. Boudiaf et au peuple algérien.

Rechercher