Communiqué commun franco-allemand sur la création de sections bilingues franco-allemandes et la diffusion d'Arte, Bonn le 4 décembre 1992. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué commun franco-allemand sur la création de sections bilingues franco-allemandes et la diffusion d'Arte, Bonn le 4 décembre 1992.

Circonstances : 60ème sommet franco-allemand à Bonn les 3 et 4 décembre 1992

ti : De l'entretien entre Mme Tasca, secrétaire d'Etat à la francophonie et aux relations culturelles extérieures, et M. Lafontaine, Plénipotentiaire pour les questions culturelles franco-allemandes, on retiendra d'abord la volonté partagée de donner des impulsions nouvelles à l'enseignement de la langue du partenaire.
- Il faut poursuivre, dans chacun des pays, la création de sections bilingues, appelées, en France, "sections européennes", qui permettent aux élèves d'étudier de manière plus approfondie la langue de l'autre pays ainsi qu'une ou plusieurs disciplines dans cette langue. Ce dispositif doit devenir un axe majeur de la coopération franco-allemande, en particulier dans les nouveaux Lander. On y parviendra notamment en favorisant les jumelages d'établissements qui, dès lors, auront vocation à délivrer simultanément l'Abitur et le baccalauréat. Munis de ce double diplome, les élèves seront préparés à suivre les cursus intégrés du Collège franco-allemand pour l'enseignement supérieur et pourront obtenir, à la fin de leurs études universitaires, un diplome franco-allemand.
- La France et l'Allemagne auront ainsi créé une filière qui, allant de l'enseignement précoce à l'université, constituera pour l'Europe un modèle d'enseignement bilingue et biculturel.
- Dans cette perspective européenne, Mme Tasca et M. Lafontaine ont insisté sur la généralisation de l'apprentissage d'une deuxième langue vivante dans les établissements d'enseignement qui conduisent à l'Abitur et au baccalauréat.
- Concernant ARTE, on peut noter les progrès accomplis depuis le sommet de La Rochelle : aujourd'hui, grâce à une diffusion hertzienne, ARTE est captée en France par 18 millions de foyers. En Allemagne, plus de 8 millions de foyers cablés la reçoivent et on se réjouira notamment que, depuis le 1er décembre, la diffusion soit élargie à la région de Bonn et Cologne.
- Les discussions dans le domaine éducatif et culturel ont fait l'objet d'une déclaration commune.

Rechercher