Déclaration de M. Pierre Bérégovoy, Premier ministre, datée du 10 mars 1993, sur le vol des déclarations de patrimoine des députés devenus membres du gouvernement Rocard en juin 1988. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Pierre Bérégovoy, Premier ministre, datée du 10 mars 1993, sur le vol des déclarations de patrimoine des députés devenus membres du gouvernement Rocard en juin 1988.

Personnalité, fonction : BEREGOVOY Pierre.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Annonce par le secrétaire général de l'Assemblée nationale le 9 mars 1993 du dépôt d'une plainte le 27 février suite à la disparition des déclarations de patrimoine de 24 députés

ti : Les déclarations de patrimoine des 24 députés, qui sont devenus en juin 1988 membres du Gouvernement de Michel Rocard - dont la mienne - ont été volées. Ce vol, commis à l'Assemblée nationale, est un événement d'une gravité exceptionnelle.
- Il a été insinué que ce vol aurait pu être organisé, afin de faire disparaître ces documents.
- C'est absurde : dès leur nomination, les ministres sont tenus de déposer leur déclaration de patrimoine à la Commission pour la transparence financière de la vie politique présidée par le vice-président du Conseil d'Etat. C'est cette commission qui en assume le contrôle conformément à la loi. Les déclarations sont conservées au Conseil d'Etat. Elles n'ont donc pas disparu.
- Vol à l'Assemblée nationale, campagne d'insinuations, nous sommes en présence d'une machination, comme on en a déjà connu malheureusement dans le passé.
- Ce délit et ces calomnies sont des actes odieux. De telles méthodes sont révoltantes et constituent un danger pour notre démocratie. Je demande qu'elles soient combattues avec la plus extrême rigueur par tous ceux qui sont attachés à la dignité de la vie publique.

Rechercher