Conseil des ministres du 16 Juin 1993 Les enseignements artistiques. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 16 Juin 1993 Les enseignements artistiques.

Personnalité, fonction : BAYROU François, TOUBON Jacques.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale; FRANCE. Ministre de la culture et de la francophonie

ti : Le ministre de l'éducation nationale et le ministre de la culture et de la francophonie ont présenté une communication sur les enseignements artistiques.
- La loi du 6 janvier 1988 relative aux enseignements artistiques a fixé les orientations du développement de ces enseignements.
- Les enseignements artistiques, même s'ils sont souvent plus développés en France que dans de nombreux pays comparables, souffrent de la rigidité des rythmes scolaires, de l'insuffisante formation des enseignants en ce domaine et d'une grande disparité de situations.
- 1 - La formation artistique des enseignants sera améliorée. Les disciplines artistiques tiendront une plus grande place dans leur formation initiale et continue.
- 2 - Dans les collèges où un déficit est actuellement constaté, le nombre d'heures d'enseignement des arts plastiques et de la musique sera progressivement porté au niveau prévu par les programmes.
- Dans les lycées et dès la rentrée prochaine, une option consacrée aux arts, d'une durée hebdomadaire de 4 heures, sera proposée aux élèves dans toutes les séries. Un enseignement de spécialité, consacré à l'histoire des arts, d'une durée hebdomadaire de 4 heures, sera dispensé dans les classes de la série littéraire. Un baccalauréat artistique sera mis en place en 1995.
- 3 - Des expériences d'aménagement des rythmes scolaires seront réalisées, à l'école élémentaire et dans les collèges, pour favoriser l'enseignement et la pratique des arts.
- 4 - Au cours des dernières années, de nombreux établissements scolaires ont organisé, en collaboration avec les collectivités locales et des artistes, des actions innovantes permettant de développer les connaissances et les pratiques artistiques des élèves, dans les enseignements primaires et secondaires, telles que par exemple des classes culturelles ou des ateliers artistiques.
- Ces initiatives seront développées, en particulier dans les zones d'éducation prioritaire et dans les zones rurales. L'objectif pour la prochaine année scolaire est d'organiser aux moins 300 classes culturelles et 300 ateliers de pratique artistique et de réaliser une centaine de jumelage entre établissements scolaires et institutions culturelles.
- De telles actions innovantes pourront faire l'objet de plans locaux d'éducation artistique. Des contrats devraient être conclus à cette fin entre établissements scolaires, collectivités locales et professionnels des arts, dans dix départements environ en 1994.
- La composition du haut comité pour l'éducation artistique, prévu par la loi de 1988 mais qui ne s'est pas réuni depuis plus de deux ans, sera modifiée pour faire une plus large place aux artistes.

Rechercher