Conseil des ministres du 16 Juin 1993 Les Orientations de la politique de la recherche et de l'enseignement supérieur. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 16 Juin 1993 Les Orientations de la politique de la recherche et de l'enseignement supérieur.

Personnalité, fonction : FILLON François.

FRANCE. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti : Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication sur les orientations de la politique du Gouvernement en matière d'enseignement supérieur et de recherche.
- 1 - Dans le domaine de l'enseignement supérieur, les objectifs seront de lutter contre l'échec d'un trop grand nombre d'étudiants et d'améliorer l'insertion professionnelle des étudiants à l'issue de leurs études.
- A ces fins, les enseignements des premiers cycles seront rénovés et diversifiés. Le nombre des étudiants admis dans les instituts universitaires de technologie, les sections de techniciens supérieurs et les formations professionnalisées sera accru et les conditions d'orientation des lycéens vers ces formations seront améliorées.
- Les capacités de formation seront mieux réparties sur le territoire national. Les conditions de travail et de vie des étudiants seront améliorées.
- 2 - La recherche et le progrès technologique demeurent des priorités nationales. Dans ce domaine, les objectifs seront de développer la recherche faite par l'industrie, y compris par les petites et moyennes entreprises ; de renforcer la cohésion entre la recherche universitaire et l'activité des établissements publics de recherche ; de développer la coopération internationale ; de mieux coordonner la recherche civile et la recherche militaire.
- Un comité interministériel arrêtera prochainement un certain nombre de mesures en conséquence.
- 3 - La réunion de l'enseignement supérieur et de la recherche au sein d'un même département ministériel permettra de développer les complémentarités entre ces deux domaines. La réorganisation de l'administration centrale est engagée à cette fin.
- Cette réorganisation s'accompagnera d'un renforcement de l'autonomie des établissements. Qu'il s'agisse d'enseignement supérieur ou de recherche, les responsabilités de ceux-ci seront accrues. Dans ce but, les établissements concluront des contrats avec l'Etat et avec leurs partenaires locaux. Ils pourront aussi être autorisés à expérimenter des innovations dans la pédagogie et dans la gestion administrative ou financière.

Rechercher