Conseil des ministres du 08 Septembre 1993 La rentrée scolaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 08 Septembre 1993 La rentrée scolaire.

Personnalité, fonction : BAYROU François.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur la rentrée scolaire.
- 1 - Environ 12900000 élèves ont fait leur rentrée, dans 73500 établissements. Cet effectif est très stable par rapport à l'année précédente.
- Mais cette stabilité masque des contrastes selon les niveaux d'enseignement ; le nombre des élèves de l'enseignement primaire est réduit de 46000, celui des collégiens augmente de 83000, celui des lycéens recule de 30000, tandis que celui des élèves des classes préparatoires aux grandes écoles et des sections de techniciens supérieurs s'accroît de 13000.
- La rentrée s'est faite dans des conditions satisfaisantes.
- 2 - La rentrée a été l'occasion de procéder à des innovations importantes.
- Les classes de première ont été réorganisées. Le nombre des séries a été réduit. Les conditions d'orientation des élèves sont simplifiées avec la division des enseignements en deux catégories seulement, les enseignements obligatoires et les options. Certaines matières, notamment littéraires, sont mieux mises en valeur. La voie technologique a été rendue plus attractive.
- La place de l'éducation artistique est renforcée. Les horaires d'enseignement obligatoire sont mieux respectés en ce domaine. Les options offertes aux élèves sont diversifiées. Des pôles d'excellence sont en voie de constitution en matière d'enseignement artistique dans une dizaine de sites expérimentaux.
- L'éducation des élèves est renforcée dans le domaine de la protection de l'environnement.
- Dans le cadre de la politique de la ville, la nomination dans les établissements sensibles de personnels expérimentés a été encouragée. Des mesures ont été prises pour y renforcer la sécurité, conformément aux décisions arrêtées à l'occasion du Conseil des ministres du 23 juin 1993.
- Un plan de résorption de l'auxiliariat, approuvé par la plupart des syndicats d'enseignements, est mis en oeuvre.
- L'allocation de rentrée scolaire, portée de 400 à 1500 francs, permet aux familles modestes de mieux supporter les charges de la scolarisation.

Rechercher