Conseil des ministres du 13 Octobre 1993 La rentrée universitaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 13 Octobre 1993 La rentrée universitaire.

Personnalité, fonction : FILLON François.

FRANCE. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti : Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication sur la rentrée universitaire.
- 1 - Les inscriptions dans l'enseignement supérieur se sont dans l'ensemble bien déroulées.
- Plus de 2 millions d'étudiants sont inscrits, dont 450 000 pour la première fois. Plus de la moitié de ces nouveaux étudiants ont choisi l'université. La tendance, enregistrée les années précédentes, vers des inscriptions plus nombreuses dans les instituts universitaire de technologie et les sections de techniciens supérieurs, n'est pas confirmée cette année ; les inscriptions en vue d'obtenir un DEUG sont au contraire en augmentation.
- 2 - La rénovation des formations se poursuit. Dans les premier et second cycles universitaires, le but est de lutter contre les échecs trop nombreux. Il faut aussi adapter les enseignements à la croissance du nombre et à la plus grande diversité des étudiants comme à l'évolution des sciences et des techniques.
- 3 - Le développement des formations technologiques doit s'inscrire dans une perspective d'ensemble débouchant sur l'organisation d'une véritable filière de formation incluant les instituts universitaires de technologie, les instituts universitaires professionnels et les formations d'ingénieurs.
- 4 - Les actions menées pour améliorer les conditions de vie des étudiants sont poursuivies. Le nombre et le montant des bourses augmentent. Les capacités de logement et de restauration prévues pour les étudiants s'accroissent.
- Un effort particulier est fait pour les étudiants handicapés, avec notamment la prise en considération des handicaps dans les conditions d'octroi des bourses et l'aménagement des locaux universitaires.
- Au cours de l'année universitaire, la mise en oeuvre du schéma de développement des universités sera poursuivie. Ceux des contrats conclus entre l'Etat et les universités qui arriveront à échéance cette année seront remplacés par de nouveaux contrats traitant aussi bien des activités pédagogiques des universités que de leurs activités de recherche.

Rechercher