Conseil des ministres du 13 Octobre 1993 Les orientations de la politique de promotion de la qualité. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 13 Octobre 1993 Les orientations de la politique de promotion de la qualité.

Personnalité, fonction : LONGUET Gérard.

FRANCE. Ministre de l'industrie, des postes et télécommunications et du commerce extérieur

ti : Le ministre de l'industrie, des postes et télécommunications et du commerce extérieur a présenté une communication sur les orientations de la politique de promotion de la qualité.
- Alors que chaque année près de 10 % du chiffre d'affaires des entreprises, soit 400 milliards de francs, sont perdus en rebuts, gaspillages et retouches, la maîtrise de la qualité des biens et des services est indispensable pour maintenir les parts de marché de nos entreprises et pour préserver l'emploi.
- Des progrès importants ont certes été réalisés. Mais 45 % seulement des entreprises appliquent aujourd'hui une véritable politique de gestion de la qualité. Il faut donc aller plus loin.
- 1 - Les entreprises ne savent pas toujours à quel interlocuteur s'adresser pour être aidées à définir une politique de la qualité.
- Le "mouvement français pour la qualité" doit devenir le conseiller privilégié des entreprises. En particulier, ce mouvement organisera la reconnaissance de la compétence des consultants intervenant dans ce domaine. Il mettra en place un système de validation des stages de formation continue à la qualité.
- 2 - Un projet de loi proposera d'alléger et de simplifier les procédures de certification des biens et des services.
- Un système national d'accréditation des laboratoires, organismes de certification et organismes d'inspection sera mis en place. Les organismes de certification seront incités à se regrouper autour de la marque "NF". Le développement de la marque "NF Environnement" sera encouragé.
- 3 - Pour accroître l'efficacité de son action, le bureau national de métrologie sera transformé en groupement d'intérêt public constitué entre l'Etat et les établissements possédant des laboratoires de métrologie.
- 4 - Le ministre fera le tour des régions pour encourager la définition de programmes régionaux d'actions en faveur de la qualité.
- Les petites et moyennes entreprises pourront concourir dès 1994 au "prix français de la qualité", par l'intermédiaire de prix régionaux.

Rechercher