Conseil des ministres du 27 Octobre 1993 Le sommet francophone de l'Ile Maurice. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 27 Octobre 1993 Le sommet francophone de l'Ile Maurice.

Personnalité, fonction : TOUBON Jacques.

FRANCE. Ministre de la culture et de la francophonie

ti : Le ministre de la culture et de la francophonie a présenté une communication sur le cinquième sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des Etats ayant le français en partage, qui s'est tenu à l'Ile Maurice du 16 au 18 octobre.
- Quarante sept Etats et communautés étaient représentés. La Bulgarie, le Cambodge et la Roumanie, jusque là observateurs, ont participé comme membres de plein exercice.
- 1. Le sommet a été l'occasion de renforcer la dimension politique de la francophonie.
- Les Etats francophones ont adopté à l'unanimité une résolution concernant l'exeption qui doit être faite en matière culturelle dans les négociations du GATT.
- Ils ont apporté leur soutien aux autorités constitutionnelles d'Haïti, ainsi qu'à l'action conduite par les Nations unies en faveur de leur rétablissement.
- La présence à ce sommet du secrétaire général des Nations unies montre le poids de la francophonie sur la scène internationale.
- Le rôle du conseil permanent, instance politique de la francophonie, a été renforcé.
- 2. Le sommet a approuvé un certain nombre de positions communes sur les questions économiques. Il a recommandé en particulier que les Etats ayant le français en partage engagent une concertation sur le calendrier du développement dont les Nations unies ont pris l'initiative.
- 3. Un pas important a été franchi en matière de coopération multilatérale. L'accord s'est fait autour de programmes prioritaires : coopération juridique et judiciaire, relance de la recherche dans les pays en voie de développement, éducation et promotion de l'enseignement du français, extension de la diffusion de la chaîne francophone " à l'Afrique et ultérieurement à l'Asie.
- La France a annoncé qu'elle consacrera 474 millions de francs par an, en 1994 et 1995, à la mise en oeuvre des projets de coopération, y compris sa participation au fonctionnement de "TV5".
- L'assemblée internationale des parlementaires de langue française sera désormais consultée les questions de coopération multilatérale. L'association des maires francophones participera aux actions de coopération décentralisée.
- Le Bénin a été choisi pour accueillir le 6ème sommet.

Rechercher