Article de M. René Monory, président du Sénat, dans "Le Monde" du 1er juin 1994, sur les risques présentés par l'augmentation des lois de programme d'orientation et les lois quinquennales ("trop de lois tue la loi"), intitulé "Ne plus légiférer à crédit". | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Article de M. René Monory, président du Sénat, dans "Le Monde" du 1er juin 1994, sur les risques présentés par l'augmentation des lois de programme d'orientation et les lois quinquennales ("trop de lois tue la loi"), intitulé "Ne plus légiférer à crédit".

Personnalité, fonction : MONORY Rene.

FRANCE. Sénat, président; FRANCE. CDS, premier vice président

ti :

Rechercher