Conseil des ministres du 16 Novembre 1994 Les actions en faveur des jeunes. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 16 Novembre 1994 Les actions en faveur des jeunes.

Personnalité, fonction : BALLADUR Edouard.

FRANCE. Premier ministre

ti : Le Premier ministre a présenté une communication sur les actions en faveur des jeunes.
- Le 21 avril dernier, le Premier ministre avait décidé d'organiser une consultation nationale des jeunes de 15 à 25 ans.
- Un comité, composé de 11 personnalités indépendantes du Gouvernement, a établi le questionnaire adressé aux jeunes et a fait la synthèse des réponses. Dans son rapport, ce comité a soumis un certain nombre de propositions au Gouvernement.
- Vingt-neuf mesures ont été adoptées en conséquence. Celles-ci doivent être mises en oeuvre rapidement.
- Les principales d'entre elles sont les suivantes.
- I.- Mieux associer les jeunes à la vie de la cité.
- Dans chaque commune de plus de 3500 habitants, un conseil communal de la jeunesse donnera son avis et fera des propositions sur les affaires de la commune intéressant les jeunes.
- L'âge de l'éligibilité dans les mandats de maire, conseiller général et conseiller régional sera ramené de 21 à 18 ans.
- Dans chaque commissariat central, un policier sera désigné pour être l'interlocuteur privilégié des jeunes.
- Les maires pourront désigner, chaque fois que cela sera nécessaire et en particulier dans les quartiers en difficulté, un médiateur chargé de faciliter le dialogue entre les jeunes et les pouvoirs publics.
- D'ici 4 ans, le nombre des jeunes faisant leur service national sous une forme civile sera porté à 45000.
- II.- Favoriser l'accès des jeunes à la vie professionnelle.
- Diverses mesures destinées à aider les jeunes rencontrant des difficultés scolaires seront mises en oeuvre au titre du nouveau contrat pour l'école.
- Les étudiants boursiers devant redoubler une année d'études pourront bénéficier du maintien de leurs bourses pour cette nouvelle année.
- Tout demandeur d'emploi de moins de 25 ans qui n'aura pas bénéficié d'une possibilité de stage au cours de sa formation pourra demander à suivre un stage rémunéré en entreprise, dans l'année qui suit la fin de sa scolarité.
- Les possibilités de formation offertes à l'occasion du service national seront accrues. D'ici 5 ans, 50000 jeunes pourront bénéficier dans ce cadre d'une formation débouchant sur un titre professionnel ou d'une formation pré-qualifiante.
- Les moyens consacrés par l'Etat au soutien de la création d'activités professionnelles par les jeunes seront augmentés.
- III.- Améliorer la vie quotidienne des jeunes.
- Une "carte jeune" nationale sera mise en place dès janvier 1995. Elle donnera droit à des réductions substantielles de tarifs dans les transports collectifs et dans le domaine des loisirs.
- L'Etat proposera aux collectivités locales de conclure des "contrats locaux d'animation" visant à faciliter l'ouverture des équipements sportifs et culturels pour les jeunes et à développer les activités sportives et culturelles organisées en faveur des jeunes. L'Etat attribuera 1000 emplois d'animateurs à ce titre.
- Les jeunes de 18 à 20 ans qui n'exercent pas d'activité professionnelle pourront être directement affiliés à l'assurance maladie.
- Les jeunes pourront obtenir une réponse aux questions qu'ils se posent en matière de santé en s'adressant à un numéro vert national. Des maisons de jeunes et de la santé seront créées. Celles-ci contribueront à l'information et à la prévention. Les jeunes pourront y recevoir gratuitement des soins.

Rechercher