Conseil des ministres du 29 Novembre 1994 Les Priorités de la présidence française de l'Union européenne. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 29 Novembre 1994 Les Priorités de la présidence française de l'Union européenne.

Personnalité, fonction : BALLADUR Edouard.

FRANCE. Premier ministre

ti : Le Premier ministre a présenté une communication sur les priorités de la présidence française de l'Union européenne, du 1er janvier au 30 juin 1995.
-1 - Favoriser la croissance et l'emploi
- La France s'attachera à favoriser une coordination étroite des politiques économiques des Etats membres et la stabilité monétaire afin d'assurer la croissance et l'emploi.
- Elle s'emploiera à faire progresser la réalisation de grands projets d'infrastructure, avec le souci de privilégier ceux qui contribuent à renforcer la solidarité européenne. Le TGV Est constitue à cet égard une priorité pour la France.
- Elle poursuivra la réalisation du marché unique, en appliquant avec rigueur le principe de subsidiarité et en ayant le souci de protéger le consommateur et l'environnement.
- Par ailleurs, le dialogue social sera encouragé et l'application effective des règles sociales en Europe renforcée.
- Enfin, la France veillera à ce que la compétition internaitonale en matière économique et commerciale soit loyale et équilibrée. Elle portera donc une attention particulière à la mise en oeuvre des accords du cycle d'Uruguay, notamment à la création de l'Organisation mondiale du commerce.
- 2 - Promouvoir la sécurité de l'Europe
- L'Union européenne oeuvrera à la stabilité politique du continent en se fixant trois objectifs : l'aboutissement de la conférence sur la stabilité en Europe ; l'élaboration d'un règlement politique du conflit dans l'ex-Yougoslavie ; l'affirmation de l'Union de l'europe occidentale comme instrument d'une politique de défense commune en y associant les pays d'europe centrale et orientale.
- La France entend également favoriser le développement d'une politique d'ouverture et de coopération équilibrée avec les voisins et partenaires de l'Union européenne.
- En Méditerranée, les relations préférentielles avec le Maghreb devront être développées. La présence de l'Europe pour favoriser le processus de paix au Proche Orient sera affirmée.
- Les relations avec les Etats d'Europe centrale et orientale seront intensifiées afin de préparer leur adhésion ultérieure.
- La révision à mi-parcours de la convention de Lomé et la négociation financière du 8ème fonds européen de développement permettront à l'Europe de confirmer sa solidarité avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Un effort particulier sera également fait pour aider l'Afrique à organiser des opérations de maintien de la paix.
- 3 - Affirmer la culture et l'identité européennes
- Dans le domaine de l'audiovisuel, la France s'attachera à faire adopter la directive "télévision sans frontière", à renouveler le programme "média" et à approfondir la réflexion sur la société de l'information. De même, la France favorisera le développement d'une politique européenne active dans le domaine de la recherche et de l'éducation.
- 4 - Engager les travaux préparatoires relatifs à la conférence intergouvernementale de 1996
- La présidence française s'efforcera de préparer les travaux de la conférence intergouvernementale de 1996, de façon à doter l'Union européenne d'institutions plus efficaces, plus transparentes et plus représentatives.
- L'Assemblée nationale et le Sénat débattront de ces priorités, respectivement le 7 décembre et le 14 décembre.

Rechercher