Conseil des ministres du 31 Octobre 1995 Les rythmes scolaires. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 31 Octobre 1995 Les rythmes scolaires.

Personnalité, fonction : BAYROU François, DRUT Guy.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'insertion professionnelle; FRANCE. Ministre de la jeunesse et des sports

ti : Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'insertion professionnelle et le ministre de la jeunesse et des sports ont présenté une communication relative à l'aménagement des rythmes scolaires.
- L'aménagement du temps scolaire est une préoccupation forte de l'éducation nationale, qui répond à une demande vive de la Nation. C'est un atout pour renforcer l'égalité des chances : il permet à l'ensemble des jeunes d'accéder plus facilement aux activités sportives et aux activités culturelles, et de développer plus complètement leurs dons et leurs aptitudes. Aussi ce thème constitue-t-il l'un des axes de réflexion de la commission présidée par M. Roger Fauroux.
- Il est souhaitable de développer et de multiplier les expériences actuelles, dont certaines sont prometteuses. Il faut veiller à leur cohérence pédagogique avec les projets d'école et avoir le souci que tous les élèves puissent en bénéficier. Comme le précise la réglementation actuelle, les décisions d'aménagement du temps scolaire dans les écoles primaires sont prises par les inspecteurs d'académie, après une étroite concertation avec les collectivités territoriales et tous les partenaires concernés.
- Sur la base de cette approche pragmatique, 17 communes volontaires ont été retenues pour engager, dès la rentrée scolaire prochaine, des expériences d'aménagement des rythmes scolaires consistant à dégager de larges plages d'horaires l'après-midi pour des activités sportives ou culturelles, gratuites et encadrées.
- Au moins une trentaine d'autres communes, choisies sur la base du volontariat, seront retenues avant la fin de l'année comme site pilotes, pour démarrer également à la rentrée scolaire prochaine.
- Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'insertion professionnelle, le ministre de la jeunesse et des sports et le ministre de la culture signent aujourd'hui une circulaire commune, afin de mobiliser leurs services pour pérenniser et promouvoir la politique d'aménagement des rythmes de vie des enfants et des jeunes.
- L'Etat réservera en 1996 227 millions de francs pour la politique d'aménagement des rythmes scolaires, qui constituera le chantier prioritaire du ministère de la jeunesse et des sports pour l'année à venir. Sur ces 227 millions, 50 millions financeront des expériences pilotes. Le ministère de la culture consacrera environ 10 millions de francs à ces actions en 1996.

Rechercher