Communiqué conjoint du ministère des affaires étrangères et du ministère de la justice, en date du 28 septembre 1996, sur la réunion des familles des victimes de la catastrophe du vol TWA 800 New York-Paris. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué conjoint du ministère des affaires étrangères et du ministère de la justice, en date du 28 septembre 1996, sur la réunion des familles des victimes de la catastrophe du vol TWA 800 New York-Paris.

Circonstances : Réunion à Paris des familles des victimes de l'explosion du vol TWA 800, survenu le 17 juillet 1996 près de New York

ti : Le 28 septembre à 10 heures, une réunion des familles des victimes de la catastrophe du vol TWA 800 s'est tenue sous l'égide de l'Institut national d'aide aux victimes et de médiation, qui a été chargé par le ministère de la justice d'assurer l'aide et le soutien des familles, au Centre de conférences internationales, avenue Kléber à Paris.
- Cette rencontre qui s'est déroulée en présence de M. Pascal Fieschi, directeur-adjoint des Français à l'étranger et des étrangers en France au ministère des affaires étrangères, de M. Laurent Le Mesle, sous-directeur des affaires pénales générales et des Grâces au ministère de la justice et de M. Paul Arslanian, chef du bureau enquêtes-accidents au ministère des transports, avait pour but d'informer les familles d'une part, sur le déroulement de l'enquête aux Etats-Unis et d'autre part, sur les procédures qui s'offriront à elles en fonction du résultat des investigations.
- Dans ce cadre, sont intervenus notamment :
- M. Robert Francis, président du NTSB, chargé de l'enquête aux Etats-Unis et son adjoint, M. Peter Goelz, qui ont accepté de se rendre en France pour l'occasion à l'invitation des pouvoirs publics français.
- Le chef de bureau enquêtes-accidents du ministère des transports,
- un représentant du bureau de la Protection des victimes et de la Prévention, Direction des affaires criminelles et des Grâces au ministère de la justice,
- le directeur général du Fonds de garanties des victimes d'actes de terrorisme et d'autres infractions.
- Cette réunion a permis de faire le point et de répondre aux questions des familles.

Rechercher