Conseil des ministres du 10 Juillet 1996 Calendrier de réforme de l'éducation nationale. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 10 Juillet 1996 Calendrier de réforme de l'éducation nationale.

Personnalité, fonction : BAYROU François.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti : Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication sur le calendrier de réforme de l'éducation nationale.
- L'essentiel des mesures retenues par le Gouvernement, issues du "Nouveau contrat pour l'Ecole", des propositions de la commission présidée par M. Fauroux et des conclusions des états généraux de l'enseignement supérieur seront applicables à partir de la rentrée 1997. Leur programmation précise et les moyens nécessaires à leur mise en oeuvre seront définis avec l'ensemble des parties concernées.
- 1. L'enseignement scolaire
- La définition, dans tous les programmes et à titre de référence, des connaissances que doit acquérir chaque élève sera menée à bien dans le courant de la prochaine année scolaire.
- Par ailleurs, la simplification des programmes, achevée pour l'école primaire et la 6ème, va être poursuivie l'année prochaine en 5ème, 4ème et 3ème. Le rôle du conseil national des programmes et sa composition seront prochainement modifiés afin de soumettre à son avis conforme tout nouveau projet de programme et faire participer à ses travaux des experts non enseignants.
- Pour lutter contre l'échec scolaire, la politique de scolarisation précoce dans les ZEP est maintenue, avec comme objectif d'atteindre 25 élèves par classe maternelle dans ces zones à la rentrée 1997. En outre, le Gouvernement appuiera les innovations en matière d'acquisition des savoirs et d'apprentissage de la lecture.
- Une expérimentation sera conduite, à partir du mois de septembre, dans deux pays volontaires, pour étudier la généralisation de nouveaux rythmes scolaires.
- Dans le courant de la prochaine année scolaire, les mesures nécessaires à l'information et à la réflexion des lycéens sur leur orientation seront mises en place.
- Une instance associant administrations et professionnels sera mise en place pour rechercher les moyens d'accroître la polyvalence des diplômes professionnels. A partir de 1997, l'offre de stages sera accrue et les formations en alternance développées. En liaison avec les régions, des sections d'apprentissage seront créées dans cinq cents nouveaux lycées en 1997-98.
- Enfin, le fonctionnement des établissements sera simplifié, avec notamment de plus grandes responsabilités de gestion confiées aux chefs d'établissement et l'administration centrale réorganisée.

Rechercher