Déclaration de M. Alain Bocquet, président du groupe communiste de l'Assemblée nationale, à Seclin (Nord) le 29 juin 1997 et lettre le 30 à M. Lionel Jospin, Premier ministre, publiées dans "L'Humanité" les 30 juin et 1er juillet, sur la fermeture de l'usine Renault de Vilvorde (Belgique), et interview à RTL le 4 juillet, sur "l'intervention citoyenne" et l'engagement du PCF au sein de la majorité gouvernementale. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Bocquet, président du groupe communiste de l'Assemblée nationale, à Seclin (Nord) le 29 juin 1997 et lettre le 30 à M. Lionel Jospin, Premier ministre, publiées dans "L'Humanité" les 30 juin et 1er juillet, sur la fermeture de l'usine Renault de Vilvorde (Belgique), et interview à RTL le 4 juillet, sur "l'intervention citoyenne" et l'engagement du PCF au sein de la majorité gouvernementale.

Personnalité, fonction : BOCQUET Alain, MAZEROLLE Olivier.

FRANCE. PCF, président du groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Circonstances : Confirmation le 29 juin 1997 par la direction de Renault de la décision de fermeture de l'usine de Vilvorde (Belgique)

ti :

Rechercher