Conseil des ministres du 21 Mai 1997 L'Emploi dans les quartiers en difficulté. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 21 Mai 1997 L'Emploi dans les quartiers en difficulté.

Personnalité, fonction : GAUDIN Jean-Claude, RAOULT Eric.

FRANCE. Ministre de l'aménagement du territoire, de la ville et de l'intégration; FRANCE. Ministre délégué à la ville et à l'intégration

ti : Le ministre de l'aménagement du territoire, de la ville et de l'intégration et le ministre délégué à la ville et à l'intégration ont présenté un premier bilan du développement de l'activité économique et de l'emploi dans les quartiers en difficulté.
- 1 - Quatre mois seulement après la mise en place des dispositifs d'exonérations, les implantations d'entreprises nouvelles ont permis d'augmenter déjà de plus de 10 % le nombre d'emplois dans les zones franches urbaines. Grâce aux dispositifs d'exonérations fiscales et sociales, un coup d'arrêt a été porté au déclin des activités existantes dans les quartiers en difficulté.
- Depuis le 1er janvier 1997, 675 entreprises, pour l'essentiel des commerces et des petites entreprises de service, se sont installées dans les zones franches de métropole.
- Ces 675 entreprises ont créé, dans ces quartiers, 2170 emplois. A ce jour, les perspectives d'implantation - 1500 projets en cours - montrent que l'objectif initial de création en 5 ans de 5000 emplois sera atteint dès la première année d'exécution du Pacte de relance pour la ville. Il faut ajouter à ces chiffres les emplois, non encore recensés, créés par les entreprises existantes.
- Les emplois profitent aux habitants des quartiers puisque l'obligation légale d'embauche de 20 % des résidents est largement dépassée, atteignant parfois 75 %.
- 2 - 10 % des jeunes au chômage dans les quartiers en difficulté ont trouvé un emploi grâce aux emplois de ville.
- Le dispositif des emplois de ville est désormais pleinement opérationnel avec 10000 emplois créés et un rythme mensuel de 1200 recrutements.
- L'emploi de ville, avec une perspective de contrat de 5 ans, constitue une opportunité d'insertion durable sur le marché du travail : des formations sérieuses sont proposées et de nombreux employeurs ont mis en place des actions de tutorat ; dans plus des deux-tiers des contrats, la durée de travail est supérieure ou égale à 30 heures hebdomadaires.
- De nouveaux partenaires se mobilisent, tels EDF-GDF, la Poste, la SONACOTRA, l'Association professionnelle des transporteurs routiers de la région Ile-de-France, etc...
- La transformation en profondeur des quartiers sensibles est en cours grâce au retour de l'activité économique à un rythme supérieur aux objectifs initiaux.

Rechercher