Conseil des ministres du 8 octobre 1997. Politique du livre et de la lecture. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 8 octobre 1997. Politique du livre et de la lecture.

Personnalité, fonction : TRAUTMANN Catherine.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

ti : A l¿occasion de l¿opération « Le temps des livres », le ministre de la culture et de la communication, porte-parole du Gouvernement, a présenté une communication sur les orientations de la politique en faveur du livre et de la lecture.

1 - Elargir l¿accès du public à toutes les formes de l¿écrit.

Les actions pérennisées ou mises en place, grâce notamment à une augmentation de plus de 10 MF des crédits attribués aux services déconcentrés, visent en particulier :

- à développer la lecture chez les jeunes ;

- à soutenir la création de structures, comme les relais-livres, facilitant l¿accès au livre en milieu rural ;

- à favoriser la lecture en milieu hospitalier ou pénitentiaire.

En outre, l¿Etat encouragera les bibliothèques publiques françaises à généraliser l¿ouverture des services d¿accès à Internet.

2 - Donner un nouvel élan au réseau national de la lecture publique.

La lecture publique a connu, en 20 ans, un essor sans précédent. La réduction des inégalités et des disparités régionales, l¿adaptation aux nouvelles technologies et le développement des coopérations entre établissements sont les objectifs que le Gouvernement assigne à sa politique pour relayer cet essor.

Ainsi :

- les concours particuliers de la dotation générale de décentralisation seront adaptés pour renforcer les aides de l¿Etat au fonctionnement des bibliothèques municipales et encourager l¿investissement en matière informatique ;

- le principe de l¿accès, dès l¿âge de 16 ans, au « haut de Jardin » du site « François Mitterrand » de la Bibliothèque Nationale de France (BNF) sera prochainement soumis au conseil d¿administration de l¿établissement ; les salles de lecture du « rez de Jardin », réservées aux chercheurs, ouvriront fin 1998 ;

- la BNF, dotée d¿un catalogue informatisé accessible à distance, poursuivra son effort de mise en réseau et d¿informatisation de ses fonds ;


- la bibliothèque publique d¿information du centre Georges-Pompidou qui est en rénovation, réouvrira en l¿an 2000, fidèle aux principes qui ont fondé sa réussite : gratuité et liberté d¿accès, collections encyclopédiques, multiplicité des supports. D¿ici cette date, elle fonctionnera à proximité du centre Pompidou.

En outre, d¿importantes mesures interviendront dès 1998 pour garantir les compétences des professionnels, affirmer le rôle encyclopédique des bibliothèques et leur vocation à servir tous les publics.

3 - Soutenir la création, la production et la diffusion.

L¿Etat doit soutenir l¿économie du livre et ceux qui l¿animent.

Il doit le faire dans le respect des droits de chacun :

- une mission de concertation, de réflexion et de proposition sera lancée sur la question du droit de prêt dans les bibliothèques ;

- l¿application de la loi de 1995 sur la lutte contre le « photocopillage » sera poursuivie ;

- des directives seront données aux organismes publics pour mieux encadrer leurs pratiques éditoriales.

Les aides du centre national du livre (CNL) seront adaptées pour soutenir les secteurs les plus fragiles. A partir de 1998, l¿aide de l¿Etat à l¿édition et à la librairie sera entièrement déconcentrée. S¿y ajouteront les prêts aux entreprises et les subventions aux projets par le CNL.

La France veillera, dans le cadre de l¿Union Européenne, à ce qu¿aboutisse la réflexion en cours sur l¿application du prix unique du livre à l¿intérieur des zones linguistiques homogènes.

Rechercher