Message de condoléances de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressé à M. Alvaro Arzu, Président de la République du Guatémala, lors de la catastrophe du stade Mateo Flores de la ville de Guatémala, Paris le 18 octobre 1996. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de condoléances de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressé à M. Alvaro Arzu, Président de la République du Guatémala, lors de la catastrophe du stade Mateo Flores de la ville de Guatémala, Paris le 18 octobre 1996.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Bousculade mortelle dans le stade national Mateo Florès de Guatemala : 80 morts et 150 blessés le 16 octobre 1996

ti : Monsieur le Président,
- C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris la catastrophe survenue le 16 octobre au stade national Mateo Florès de la ville de Guatémala.
- Ce drame, qui frappe cruellement le peuple guatémaltèque en une journée qui aurait dû être placée sous le signe de la fête, du sport et de la joie, endeuille toute une nation. Il touche profondément les amis du Guatémala dans le monde entier.
- En ces heures de deuil, je tiens à vous présenter avec émotion, en mon nom personnel comme au nom de l'ensemble du peuple français, mes plus vives et mes plus sincères condoléances et l'expression de notre sympathie attristée, pour les familles des victimes et pour le peuple ami du Guatémala.
- Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de ma très haute considération. Bien cordialement votre.

Rechercher