Déclarations de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur l'entreprise EPI à Marlenheim, et sur l'action gouvernementale en matière de propriété industrielle des PMI, à Vendenheim le 21 septembre 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclarations de M. Christian Pierret, secrétaire d'Etat à l'industrie, sur l'entreprise EPI à Marlenheim, et sur l'action gouvernementale en matière de propriété industrielle des PMI, à Vendenheim le 21 septembre 1998.

Personnalité, fonction : PIERRET Christian.

FRANCE. SE à l'industrie

Circonstances : Visite de l'entreprise EPI à Marlenheim et de l'entreprise Info-réalité, à Vendenheim, le 21 septembre 1998

ti : Inauguration de la nouvelle chaîne de production de l'entreprise E.P.I. de Marlenheim


Monsieur le Président directeur général (M. ZIEROLD),
Monsieur le Directeur général et cher ami (M. VOIRIN),
Mesdames, Messieurs,

C'est avec beaucoup de plaisir que je me rends aujourd'hui à Marlenheim - en quelque sorte en voisin -, pour inaugurer la nouvelle chaîne de production de la société " Espace production internationale ". Fondée il y a deux ans, votre société a été rapidement introduite en Bourse, sur le nouveau marché européen. Elle emploie 93 personnes et vient de réaliser 76 millions de francs dans une branche industrielle qui signifie beaucoup pour un Vosgien : l'industrie du bois. Je souhaite mettre en relief le caractère innovant de votre entreprise ainsi que son ouverture à l'international. Par votre succès, vous montrez qu'une petite et moyenne industrie peut avoir une croissance forte et rapide, quand elle a une véritable stratégie industrielle.

Une croissance fondée sur l'innovation :
Un produit nouveau : les plaques de parquet stratifié qui, lors de la pose chez le client, s'emboîtent les unes dans les autres. Le procédé d'impression de deux couches de film mélaminé et de polymérisation garantit la qualité, la dureté et la résistance du revêtement.
Un processus de fabrication modernisé, qui fait une large part à l'automatisme pour une meilleure maîtrise de la qualité et des coûts.
Un recrutement de très haut niveau, en particulier dans l'encadrement.

Une innovation encouragée par les pouvoirs publics :
Une avance remboursable de 830.000 francs de l'ANVAR, pour la conception d'un accélérateur de refroidissement et de stabilisation des panneaux .
Une subvention de 618.000 francs de la Région Alsace, pour la nouvelle ligne de production comprenant deux presses à mélaminer et deux chaînes d'usinage.

Une croissance tournée vers l'international :
Une société créée avec des partenaires européens, notamment deux industriels allemands.
Une insertion dans les échanges internationaux : européens, mais aussi bientôt nord-américains, grâce à une croissance externe - 64 millions de francs levés sur le marché boursier européen.

Mesdames, Messieurs,

Moins de 60 millions de francs de chiffre d'affaires en 1995 : près de 290 en 1997. 43 salariés en 1995 : 93 en 1998. Et cette croissance devrait se poursuivre : 5,5 millions de m2 de revêtements stratifiés produits l'année dernière, pour une capacité de production presque doublée cette année. La croissance de la société " Espace production internationale " atteste qu'une petite et moyenne industrie innovante, appuyée par les pouvoirs publics et tournée sur l'international peut réussir et réussir rapidement.

___________________________________________________________________________

Visite de l'entreprise Info Réalité à Vendenheim
La stratégie de propriété industrielle des PMI


L'entreprise Info-réalité : la démarche exemplaire d'une moyenne entreprise en matière de brevets

Info-réalités a une démarche exemplaire de protection de la propriété industrielle. Cette entreprise est spécialisée dans la réalisation d'objets électroniques, elle a une politique volontariste de protection de la propriété industrielle, saluée récemment aux trophées de l'innovation Alsace. Elle montre que le fait d'avoir une stratégie du brevet et de la marque n'est pas l'apanage des grands groupes.

Dans un secteur d'activités comme celui des produits électroniques grand public, la protection est bien à deux volets, marque et brevet, car c'est autant l'image du produit que son innovation technologique qui est déterminante.

Je constate que cette stratégie ambitieuse est menée avec un coût relativement limité (budget de propriété industrielle de 1MF environ pour 300 MF de CA, soit 0,3 %).

Cet exemple montre comment l'exclusivité d'exploitation procurée par le brevet contribue à :
- dégager une rentabilité financière qui permet de nouveaux efforts de R D,
- avoir une sécurité d'exploitation des produits pour se déployer sur de nouveaux marchés.

Bien des grands groupes ont commencé leur développement à partir de quelques brevets: ATT avec les brevets Bell dans la téléphonie, L'Air liquide avec les techniques de liquéfaction du gaz, Essilor avec les verres progressifs...

L'Alsace tient en France un rang remarquable dans le dépôt de brevets

L'Alsace est la 5ème région de France quant au nombre de dépôts de brevets rapporté à la population, ce qui est tout à fait en cohérence avec la place de l'Alsace dans le peloton de tête des régions industrielles de France.

Il faut saluer l'action de la délégation régionale de l'INPI en Alsace, basée à Strasbourg et dirigée par M. François Muller. En 1997, la délégation régionale a reçu 3750 usagers, et sur les 7 premiers mois de cette année, on constate une augmentation de 10 % de cette activité. Elle a une activité intense de sensibilisation des entreprises, et mène à ma demande, de façon pionnière, des audits d'évaluation des besoins de propriété industrielle.

Mes priorités pour la propriété industrielle

J'ai lancé en février 1998, à partir des analyses du rapport Lombard sur le brevet, une série d'initiatives dont on peut déjà tirer un bilan d'étape.

1 - J'ai proposé au Premier ministre de lancer une initiative de conférence intergouvernementale sur le brevet en Europe, afin notamment que le coût de ce brevet diminue, et que le contentieux soit simplifié. Cette proposition a été retenue et les démarches diplomatiques vont débuter prochainement.

2 - Je souhaite développer la sensibilisation et la promotion du brevet
- Les délégations régionales comme celle de Strasbourg ont un rôle crucial. Une délégation régionale de l'INPI sera ainsi prochainement installée à Nantes.
- Par ailleurs, un appel à proposition pour des actions de sensibilisation et de formation à la propriété industrielle a été lancé, et nous avons déjà reçu une soixantaine de projets, qui sont en cours d'instruction.
- En collaboration avec la Compagnie des conseils en propriété industrielle, des diagnostics d'évaluation des besoins en propriété industrielle sont réalisés par l'INPI (l'Alsace est région pilote). Nous ferons un premier bilan fin octobre.
- J'ai envoyé personnellement à 200 dirigeants d'entreprises qui brevètent beaucoup une lettre leur suggérant de parrainer des PMI dans ce domaine. Je suis particulièrement satisfait du nombre de réponses positives et enthousiastes. Et je crois qu'Info-réalités fait partie de ces parrains potentiels.

3. - Je participe personnellement (comme à Metz en juin et à Paris en novembre prochain) aux " trophées de l'innovation ", et suis attentivement leurs résultats, leur impact pédagogique et donc économique.

4. - J'ai la volonté de développer la formation à la propriété industrielle, dans les écoles des mines qui sont sous la tutelle de mon ministère (opérations pilotes à Douai et à Paris), mais aussi par une modernisation du Centre d'Etudes International de la Propriété Industrielle (CEIPI) de Strasbourg.

5. - Enfin, il est vital que le brevet se mette à l'heure des réseaux, c'est désormais le cas de la recherche documentaire de l'INPI, en coordination avec l'OEB et les autres offices nationaux des la propriété industrielle.


(source http://www.industrie.gouv.fr, le 27 septembre 2001)

Rechercher