Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les partenariats stratégiques des entreprises franco-japonaises dans les domaines de l'informatique, des systèmes conducteurs et des réseaux multimédias, Tokyo le 27 avril 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Allocution de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les partenariats stratégiques des entreprises franco-japonaises dans les domaines de l'informatique, des systèmes conducteurs et des réseaux multimédias, Tokyo le 27 avril 1998.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Voyage officiel au Japon du 26 au 29 avril 1998; visite du siège de la société NEC (Nippon Electric Company) à Tokyo le 27 avril 1998

ti : Monsieur le Président,
Cher Docteur Sekimoto et cher ami,
Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Président, et Cher Docteur, permettez-moi de vous dire combien votre amitié et combien vos paroles me vont droit au coeur. Et combien aussi je suis sensible à votre invitation et à votre hospitalité. La société NEC, où vous avez effectué toute votre si brillante carrière, incarne le succès de certaines valeurs partagées par nos deux pays : l'esprit d'invention et la volonté de coopération.

La place acquise par la société NEC dans les secteurs de l'informatique, des semi-conducteurs et des systèmes de communication, doit beaucoup à la politique de recherche qu'elle a conduite dès l'aube de ses, maintenant, presque cent ans d'existence.

C'est tout naturellement que vous avez choisi de contribuer fortement à l'"Année de la France au Japon" en co-produisant, vous venez de le dire, un CD Rom de grand intérêt. Ce produit innovant est développé par une jeune et active société française, Kalisto, dirigée par M. Nicolas Gaume, dynamique entrepreneur bordelais que je connais bien. Il s¿agit d¿un jeu d¿action, plus particulièrement destiné aux enfants, qui parle de la France, de son rôle dans les grandes découvertes de l'Histoire, mais aussi de sa participation aux innovations technologiques les plus récentes.

C'est plus qu'un hommage à la France, Cher Docteur, une France que vous aimez, c'est une excellente présentation de notre pays d'aujourd'hui. Cette France que les jeunes Japonais doivent mieux connaître et dont ils doivent se faire une nouvelle image.

Vous êtes animé aussi d'une forte volonté de coopération. Ouverte très tôt sur l'extérieur, la Société que vous dirigez s'est engagée, vous venez de le rappeler, dans des partenariats stratégiques avec des entreprises et des laboratoires français, et je m'en félicite beaucoup.

Il s'agit d'abord de la coopération nouée, dès le début des années 80, avec Bull. La société NEC, qui avait fait le pari audacieux et visionnaire de participer à la privatisation de cette société en 1995, en est aujourd'hui l'un des principaux actionnaires. Nous en sommes fiers et nous en sommes heureux.

Je voudrais vous dire ma reconnaissance, Cher Docteur Sekimoto, pour la décision que vous avez prise à cette époque et remercier de l'action qui fût la sienne, à ce moment-là, M. Thierry Breton.

Cette coopération stratégique, que vous avez voulue, concerne particulièrement deux domaines : celui des grands systèmes informatiques et des super-ordinateurs, mais aussi celui des réseaux multimédias, en liaison, en particulier, avec la Cité des Sciences et de l'Industrie de La Villette à Paris.

Plus récemment, vous avez engagé avec la société Thomson Multimédias, une importante coopération. Et vous venez de signer un accord de partenariat pour le développement conjoint d'écrans au plasma, ceux de la télévision de demain, avec l'objectif ambitieux de commercialiser ces écrans plats de nouvelle génération d'ici deux ans.

Enfin, vous travaillez dans des domaines de très haute technologie avec le laboratoire français de l'Institut national de la recherche en informatique et en automatisme.

C'est dire, Cher Docteur, combien ces échanges, ces participations croisées, cette volonté de construire ensemble, témoignent de la confiance mutuelle dans les capacités de création et d'innovation de nos deux pays. C'est dire aussi combien les entreprises japonaises peuvent être, pour les nôtres, des partenaires d'excellence.

Aujourd'hui, ces coopérations privilégiées participent à l'essor de nos relations dans le domaine de la science et de la technologie. Et c'est pour moi un autre très grand motif de satisfaction.

Cher Président, Cher Ami, laissez-moi vous dire combien je suis heureux d'être reçu ici, chez vous, au siège de votre prestigieuse Société. Laissez-moi vous remercier encore de votre contribution exceptionnelle au développement des relations entre nos deux pays et plus particulièrement à l¿«Année de la France au Japon», car de cela aussi je tiens beaucoup à vous remercier Cher Docteur.


Rechercher