Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à Sylviane Félix, Katia Benth, Frédérique Bangué et Christine Arron pour leur médaille d'or obtenue dans le quatre fois cent mètres lors des Championnats d'Europe d'athlétisme de Budapest, Paris le 22 août 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de félicitations de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à Sylviane Félix, Katia Benth, Frédérique Bangué et Christine Arron pour leur médaille d'or obtenue dans le quatre fois cent mètres lors des Championnats d'Europe d'athlétisme de Budapest, Paris le 22 août 1998.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Médaille d'Or remportée par Sylviane Félix, Katia Benth, Frédérique Bangué et Christine Arron dans l'épreuve du 4 fois 100 mètres le 22 août lors des Championnats d'Europe d'athlétisme de Budapest (Hongrie) du 18 au 23 août 1998

ti : Chère Sylviane Félix,

Vous venez de réaliser un superbe exploit en remportant le 4 x 100 mètres des Championnats d'Europe de Budapest et je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations pour cette deuxième médaille d'or obtenue par l'Equipe de France.

Vous avez dégagé une telle sérénité et une telle détermination pendant ce tour de piste que rien ne pouvait vous arriver. Je sais que vous saurez partager ces instants de bonheur intense avec tous ceux qui vous sont proches et tout particulièrement l'entraîneur du relais Jacques Piasenta.

Tous mes encouragements vous accompagnent pour la suite de votre carrière qui s'annonce riche en aussi brillants résultats.

En vous renouvelant tous mes compliments, je vous prie de bien vouloir accepter, Chère Sylviane Félix, l'expression de mes bien cordiales amitiés.

Quelle émotion vous nous avez donnée !
C'était superbe !
Bravo et bien amicalement,

Jacques CHIRAC


Chère Katia Benth,

Vous venez de réaliser un superbe exploit en remportant le 4 x 100 mètres des Championnats d'Europe de Budapest et je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations pour cette deuxième médaille d'or obtenue par l'Equipe de France.

Vous avez dégagé une telle sérénité et une telle détermination pendant ce tour de piste que rien ne pouvait vous arriver. Je sais que vous saurez partager ces instants de bonheur intense avec tous ceux qui vous sont proches et tout particulièrement l'entraîneur du relais Jacques Piasenta.

Tous mes encouragements vous accompagnent pour la suite de votre carrière qui s'annonce riche en aussi brillants résultats.

En vous renouvelant tous mes compliments, je vous prie de bien vouloir accepter, Chère Katia Benth, l'expression de mes bien cordiales amitiés.

Vous avez été formidable au départ !
Quelles belles images !
Bravo et bien amicalement,
Jacques CHIRAC
Et une pensée affectueuse pour la Guyane fière de vous !

Chère Frédérique Bangué

Vous venez de réaliser un superbe exploit en remportant le 4 x 100 métres des Championnats d'Europe de Budapest et je vous adresse mes plus chaleureuses félicitations pour cette deuxième médaille d'or obtenue par l'Equipe de France.

Vous avez dégagé une telle sérénité et une telle détermination pendant ce tour de piste que rien ne pouvait vous arriver. Je sais que vous saurez partager ces instants de bonheur intense avec tous ceux qui vous sont proches et tout particulièrement l'entraîneur du relais Jacques Piasenta.

Tous mes encouragements vous accompagnent pour la suite de votre carrière qui s'annonce riche en aussi brillants résultats.

En vous renouvelant tous mes compliments, je vous prie de bien vouloir accepter, Chère Frédérique Bangué, l'expression de mes bien cordiales amitiés.

Quel superbe exploit !
Vous avez été fantastique !
Bravo et bien amicalement,

Jacques CHIRAC

Chère Christine Arron,

Trois jours après votre première médaille d'or lors de ces Championnats d'Europe de Budapest vous venez de réaliser un nouvel exploit en mettant sur orbite un fantastique relais 4 x 100 mètres et je tenais à vous adresser de nouveau mes plus chaleureuses félicitations pour ce qui restera le moment fort de cette compétition.

Vous avez littéralement avalé les 10 mètres qui vous séparaient d'Irina Privalova en donnant une impression de puissance et de maîtrise rarement exprimée.

Je sais que vous saurez partager ces instants de bonheur intense avec vos coéquipières et avec votre entraîneur Jacques Piasenta.

En vous renouvelant tous mes compliments, je vous de bien vouloir accepter, Chère Christine Arron, l'expression de mon bien cordiales amitiés.

Bravo ! Cette dernière ligne droite restera un moment d'anthologie du sport français !
Bravo encore et
Bien amicalement,

Jacques CHIRAC

Rechercher