Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la coopération culturelle entre la France et le Mexique, le développement des investissements et la lutte contre la drogue, Mexico le 12 novembre 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la coopération culturelle entre la France et le Mexique, le développement des investissements et la lutte contre la drogue, Mexico le 12 novembre 1998.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Voyage en Amérique centrale du 12 au 16 novembre 1998 ; au Mexique du 12 au 14 ; dîner offert par le Président Zedillo à Mexico le 12

ti : Monsieur le Président,

Mon Cher Ami,

Madame,

Mesdames et Messieurs les Ministres

Mesdames et Messieurs,

Mes chers Amis,

Merci. Merci pour votre invitation, merci pour votre accueil. merci pour cette première journée, pleine d'émotion, de chaleur et d'amitié.

Plus que jamais j'ai la conviction que Mexicains et Français sont décidés à entrer ensemble dans le prochain millénaire. A bâtir ce grand partenariat que vous et moi, Monsieur le Président, avons lancé notamment à l'occasion de votre visite à Paris. C'est mon sentiment après ma visite au Congrès de l'Union, après notre rencontre avec les forces vives de nos deux pays, après l'inauguration de la "Casa de Francia" à laquelle assistaient tant de vos compatriotes. Oui, un élan très fort nous porte les uns vers les autres.

C'est une chose toute naturelle entre le Mexique et la France, car nos deux pays puisent aux mêmes racines. Ils sont nourris vous l'avez souligné tout à l'heure des mêmes valeurs et des mêmes idéaux. Ils partagent l'essentiel : leur idée de l'homme, de sa liberté et de sa dignité ; leur vision du monde, un monde en paix, en développement, solidaire mais aussi respectueux de chacun et de son identité.

Pour réussir dans un monde globalisé, nous devons être plus proches encore.

Par la culture et par l'esprit. C'est le sens des accords de coopération scolaire et universitaire signés par nos ministres. C'est le sens de la grande manifestation, "Edufrance 98", que je visiterai demain et qui rassemble une centaine de nos établissements d'enseignement supérieur. C'est le sens aussi des accords dans les domaines audiovisuel, muséologique, sportif, signés à l'occasion de notre rencontre.

C'est enfin le sens des grandes expositions accueillies respectivement par le Mexique et par la France. Ici, l'on va pouvoir découvrir les Impressionnistes ou le sculpteur César. A Acapulco, dans une semaine, c'est le cinéma de nos deux pays qui sera à l'honneur avec la troisième édition du déjà prestigieux Festival franco-mexicain d'Acapulco. A Paris, mes compatriotes admiraient il y a quelques semaines les oeuvres de Frida Kahlo et de Diego Rivera. En l'an 2000, c'est l'art mexicain dans son ensemble que mon pays honorera.

Nous devons aussi être plus proches sur le terrain économique. Monsieur le Président, mon Cher Ami, lors de votre visite d'Etat en France, l'an dernier, nous avions décidé de porter nos échanges à un niveau digne de nos puissances économiques respectives.

Depuis, nos entrepreneurs et nos investisseurs ont multiplié les rencontres. Ils lancent maintenant des projets ensemble, notamment dans les domaines de l'eau, des transports, de l'énergie, des télécommunications qui sont des secteurs d'excellence de notre industrie.

Les investisseurs français s'intéressent de plus en plus au Mexique. Ils ont confiance dans votre économie, dans vos réformes et votre modernisation, dans votre potentiel de croissance. L'Accord de protection réciproque des investissements, que nous venons de signer, les encouragera davantage encore à s'engager dans votre beau pays.

A l'échelle du monde, Mexicains et Français, partagent les mêmes préoccupations. Ils font les mêmes analyses. Ils sont appelés à mener ensemble de grands combats. Le combat pour une nouvelle organisation de la planète. Le combat pour un monde multipolaire et harmonieux.

Travaillons ensemble pour la paix, pour le désarmement, en luttant contre la prolifération nucléaire, bactériologique ou chimique. Travaillons pour la prévention des conflits et pour la solution politique des crises. Apportons ensemble notre soutien à l'Organisation des Nations unies.

Militons pour une meilleure coopération policière et judiciaire internationale afin de vaincre ces fléaux qui gangrènent nos sociétés : le crime organisé, les trafics de drogue et d'argent sale, le terrorisme.

Ensemble, donnons plus de stabilité au système financier international. Assurons le succès des économies émergentes. Ne laissons pas des populations entières retomber dans la pauvreté.

Ensemble, défendons le respect des identités, le dialogue des civilisations. Aujourd'hui, nous avons fait un geste fort en proclamant, par une Déclaration solennelle, notre attachement à la diversité culturelle du monde.

Nouons de nouvelles solidarités entre pôles régionaux. Depuis un demi-siècle, la construction européenne s'approfondit et s'élargit. Dans six semaines, nous aurons notre monnaie unique, l'euro. L'Union européenne s'affirme.

Equilibrer le monde de demain, c'est nouer une relation forte entre le Mexique et l'Europe et, au-delà, entre l'Amérique latine et l'Union européenne.

Lorsque la France assurait la présidence de l'Union européenne, elle a pris l'initiative d'un accord ambitieux, politique, économique, culturel, scientifique, avec votre pays. Cet accord est en cours de ratification par nos parlements. Aujourd'hui même, il venait en séance pour ratification au Sénat français. Lorsqu'il prendra effet, c'est une formidable association qui réunira l'Union européenne, première puissance économique de la planète et le Mexique, première puissance commerciale de l'Amérique latine. Nous devons nous préparer à l'étape suivante qui nous conduira vers une zone de libre-échange.

Et le Mexique et la France se retrouvent côte à côte pour réussir notre grand Sommet de Rio, en juin prochain. Pour la première fois dans l'Histoire, les chefs d'Etat et de gouvernement d'Europe, d'Amérique latine et des Caraïbes vont inventer, ensemble, l'une des grandes alliances du XXIème siècle.

Oui, c'est un lien exceptionnel qui unit le Mexique et la France. Nous avons une grande ambition pour nos deux pays. Nous avons la même volonté d'inspirer les grands débats de la planète.

Et nous avons cette intimité de nos deux peuples, leur confiance et leur attirance réciproques. Nous avons notre amitié, Monsieur le Président, née au long de nos rencontres. Cette amitié que vous-même et votre épouse nous avez témoignée aujourd'hui et qui nous touche profondément.

C'est en vous remerciant, Mon Cher Ami, Madame, pour vos attentions à mon égard, à l'égard de mon épouse, à l'égard des membres de ma délégation, que je vais maintenant avec plaisir lever mon verre.

Je le lève en votre honneur, Monsieur le Président. Je salue en vous, ce soir, l'homme d'Etat, l'artisan du renouveau mexicain. Je le lève en l'honneur de Mme Zedillo, à qui je présente mes très respectueux hommages. Je le lève en l'honneur des hautes personnalités mexicaines et françaises qui nous entourent. Je le lève en l'honneur du grand peuple mexicain, ami du peuple français, en lui souhaitant bonheur et prospérité.

Rechercher