Lettre de M. Hubert Védrine, ministre des affaires étrangères, adressée à M. Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, après la libération de Vincent Cochetel, délégué du HCR pour l'Ossétie du Nord, Paris le 15 décembre 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de M. Hubert Védrine, ministre des affaires étrangères, adressée à M. Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, après la libération de Vincent Cochetel, délégué du HCR pour l'Ossétie du Nord, Paris le 15 décembre 1998.

Personnalité, fonction : , , VEDRINE Hubert.

FRANCE. Ministre des affaires étrangères

Circonstances : Détention de M. Vincent Cochetel, délégué du HCR pour l'Ossétie du Nord (Russie), pendant 317 jours ; libération le 12 décembre 1998

ti : Monsieur le Secrétaire général,

La libération samedi matin à l'aube de M. Vincent Cochetel, délégué du HCR pour l'Ossétie du Nord, après 317 jours de détention, a été pour nous tous un immense soulagement.

Cette issue heureuse n'aurait pas été possible sans l'action déterminée et patiente des services des Nations unies et en particulier du Haut Commissariat pour les Réfugiés.

A vous-même, qui n'avez cessé d'intervenir tout au long de ces onze mois en faveur de notre compatriote, comme ce fut encore le cas la semaine dernière, lors de votre séjour à Paris, auprès des autorités russes, je tiens au nom du gouvernement français, à exprimer toute notre reconnaissance et tous nos remerciements pour votre contribution décisive à la solution de cette affaire délicate.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Secrétaire général, l'expression de ma haute considération


(source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 8 octobre 2001)

Rechercher