Lettre ouverte de M. Daniel Cohn-Bendit, tête de liste des Verts pour les élections européennes de 1999, à Pierre Bourdieu, sociologue, dans "Le Monde" le 26 décembre 1998, en réponse à la polémique d'intellectuels de gauche l'accusant de libéralisme à la suite de ses positions sur l'indépendance des banques centrales, les services publics, les fonds de pension, le rôle du marché ou l'école, intitulée "Non, je ne suis pas un clone de Madelin, de Montand ou de Tapie". | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre ouverte de M. Daniel Cohn-Bendit, tête de liste des Verts pour les élections européennes de 1999, à Pierre Bourdieu, sociologue, dans "Le Monde" le 26 décembre 1998, en réponse à la polémique d'intellectuels de gauche l'accusant de libéralisme à la suite de ses positions sur l'indépendance des banques centrales, les services publics, les fonds de pension, le rôle du marché ou l'école, intitulée "Non, je ne suis pas un clone de Madelin, de Montand ou de Tapie".

Personnalité, fonction : COHN BENDIT Daniel.

FRANCE. Les Verts, tête de liste aux élections européennes de 1999

ti :

Rechercher