Déclaration de Mme Marie-George Buffet, ministre de la jeunesse et des sports, susr l'importance des livres pour les enfants et les jeunes, Montreuil le 28 novembre 1998. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Marie-George Buffet, ministre de la jeunesse et des sports, susr l'importance des livres pour les enfants et les jeunes, Montreuil le 28 novembre 1998.

Personnalité, fonction : BUFFET Marie-George.

FRANCE. Ministre de la jeunesse et des sports

Circonstances : Remise des prix littéraires du Ministère de la jeunesse et des sports, au Salon du livre de jeunesse, à Montreuil le 28 novembre 1998

ti : Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

En choisissant cette année pour cadre de cette remise des prix du Ministère de la Jeunesse et des Sports, le Salon de Montreuil, j'ai souhaité marquer combien la littérature me paraît être une composante essentielle de la culture des jeunes.

Faire en sorte que les livres envahissent l'univers des enfants et des jeunes, tous les livres, tous les jeunes... C'est certainement un des points communs entre le salon du Livre de Jeunesse de Seine Saint Denis et le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Tout comme le salon, et son infatigable animatrice, mon amie Henriette ZOUGHEBI, nous aimons : " les voraces, les coriaces, les sagaces qui ne tiennent plus en place ".

Nous avons l'une comme l'autre, Henriette et moi, la détermination à placer le livre au plus près des enfants et des jeunes, là où ils vivent, là où ils jouent, là où ils rêvent.

Je n'oublie pas que nous nous trouvons ici au coeur du département de la Seine Saint Denis dont les enfants ont plus qu'ailleurs, peut-être, besoin que nous les guidions vers les livres.

Notre collaboration avec le salon du Livre ne tient pas que dans cette amicale cérémonie de remise des prix de la Jeunesse.

La remise des prix est l'aboutissement d'un travail de longue haleine mené par le ministère.

Pour la sélection des jurys, des manuscrits, nous mobilisons l'ensemble de nos réseaux associatifs et Informations-Jeunesse. Vous savez aussi que nous sommes très impliqués dans le dispositif " Médiateur du Livre " et dans la diffusion de la " Malle à Hortence ", outil pédagogique très apprécié.

Pourtant, je souhaite modifier très sensiblement l'organisation du Prix du Roman de la Jeunesse. Je voudrais que l'ensemble des Centres de loisirs municipaux et associatifs soient associés tout au long de l'année 1999 à un travail autour de la lecture et à partir d'un thème que le Ministère et le Salon du Livre de Jeunesse détermineront ensemble.

A chaque échelon, départemental, régional et national, les meilleurs projets qui pourront avoir comme support : l'écriture, le dessin, la vidéo, l'informatique feront l'objet d'expositions. Ceux qui auront été sélectionnés par les Directions régionales Jeunesse et Sports pourraient être exposés ici même, si les organisateurs en étaient d'accord.

Il me paraît important qu'un nombre conséquent d'enfants soient associés au choix des livres qui seront primés dans les années à venir.

Avant que de remettre les prix, je souhaite remercier les enfants du jury Jeune ainsi que les membres du jury Adultes et plus particulièrement Michèle KHAN, présidente du jury "Romans" et Bertrand DELVAILLE, président du jury " Poésie ". Bien entendu, je n'oublie pas le Centre de Recherche sur la Littérature pour la Jeunesse et son animatrice Monique HENNEQUIN et la Maison de Poésie dirigée par Jacques CHARPENTREAU.

Je vous remercie.


(source http://www.jeunesse-sports.gouv.fr, le 11 septembre 2001)

Rechercher