Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la préparation de la saison touristique, Paris, le 23 juin 1999. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au tourisme, sur la préparation de la saison touristique, Paris, le 23 juin 1999.

Personnalité, fonction : DEMESSINE Michelle.

FRANCE. SE au tourisme

ti : Comme vous le savez, l'activité touristique constitue un enjeu majeur pour le rayonnement de l'économie française et pour l'aménagement de notre territoire.

Je rappellerai les excellents résultats de 1998 qui ont vu les recettes touristiques de la France augmenter de plus de 8 % par rapport à 1997, pour atteindre les 176 milliards de Francs, dégageant un excédent à la balance des paiements de plus de 71 milliards de Francs.

Cette année touristique 1998 a aussi été marquée par la confirmation de l'accroissement de la clientèle étrangère, avec l'arrivée de 71 millions de touristes internationaux, ce qui représente une augmentation de 5 % par rapport à 1997, et par une reprise de la fréquentation française dont les longs séjours ont augmenté de 3 %.

La période estivale faut-il encore le rappeler, a particulièrement bénéficié des retombées positives de la Coupe du Monde de football, tant sur la fréquentation que sur l'image touristique de la France.

Ces résultats très encourageants devraient être confortés en 1999 et en 2000 par de nouvelles campagnes, menées en France comme à l'étranger, qui s'appuieront sur les festivités prévues pour la célébration de l'an 2000.

Pour cet été 1999, l'ensemble des actions entreprises par le gouvernement se sont inscrites dans le cadre d'une politique de concertation et de responsabilisation des professionnels, d'amélioration de notre offre touristique française, et dans le cadre de démarches de qualité dans toutes les filières touristiques.

Il importait notamment, de favoriser la visibilité et l'information du consommateur, la sécurité des vacanciers et de favoriser la création et la consolidation des emplois du secteur.

Dans cet esprit, les ministères de la Défense et de l'Intérieur renouvellent cette saison, la mobilisation de moyens exceptionnels afin d'améliorer la sécurité des vacanciers en mer. L'accent sera mis sur la surveillance des plages, la protection des baigneurs contre les engins motorisés, la sécurité des plaisanciers et des plongeurs.

Par ailleurs, seront poursuivies les actions de prévention et d'assistance aux personnes afin d'assurer la sécurité en montagne. Ces dispositifs font l'objet d'une campagne d'information, auprès du publie, pilotée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Enfin, concernant la tranquillité des personnes et la sécurité des biens, la police et la gendarmerie nationale reconduisent, en l'intensifiant l'opération "tranquillité vacances" afin de prévenir les risques d'agression et de cambriolage.

Pour assurer la sécurité des millions d'automobilistes qui, cette année encore, partiront à la découverte de notre pays, les Ministères de la Défense, de l'Equipement, du Logement et des Transports, de l'Intérieur, de la Justice et la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière mettent en place le dispositif "Bison Futé" qui fera l'objet de nombreux partenariats avec les organismes territoriaux de tourisme et les professionnels de ce secteur.

Par ailleurs, cette année verra l'expérimentation d'une nouvelle mesure en faveur des caravaniers. En effet le ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement et le Secrétariat d'État au Tourisme ont demandé aux sociétés d'autoroutes de mettre en place, durant l'été 1999, une expérience de modulation des tarifs de péage sur les autoroutes françaises. Elle s'appliquera les mardi, mercredi et jeudi, à tous les véhicules de tourisme tractant une caravane. Ces derniers bénéficieront alors d'une diminution du coût de péage de 30 % à 40 % en moyenne.

Cette mesure devrait favoriser un meilleur étalement du trafic, rendre la circulation plus fluide au moment des grands départs et diminuer sensiblement le poste voyage des vacances des familles aux revenus plus modestes.

Par ailleurs un effort particulier a été accompli, ces derniers mois, pour améliorer la qualité de l'accueil et des prestations touristiques au travers notamment d'un certain nombre de dispositifs visant à soutenir les initiatives des professionnels et à mieux protéger le consommateur.

Ainsi, pour faire face au vieillissement et à la désaffection du parc immobilier de loisirs, notamment en montagne et sur le littoral, j'ai proposé, en concertation avec le Secrétariat d'État au logement, le ministère de l'Intérieur et le ministère de l'Économie et des Finances, la création d'un hébergement classé, le "village résidentiel de tourisme" (VRT).

Cette démarche devrait encourager la rénovation et la commercialisation de ces hébergements individuels, par l'avantage que constitue la récupération de la TVA sur les travaux de réhabilitation.

Par ailleurs, a été engagé avec les représentants des professionnels de la restauration, une démarche contractuelle globale de qualité qui s'appuie sur :
la réforme du classement des restaurants de tourisme,
la labellisation et la certification de services dans la restauration.
Ceci afin de coordonner et de valoriser les efforts de la profession pour promouvoir notre gastronomie française et, garantir à travers elle, la qualité des produits de nos terroirs et le professionnalisme de nos restaurateurs.

De même, dans le secteur des locations de vacances qui souffre, parfois à juste titre, d'une mauvaise image auprès des touristes français comme étrangers, mon ministère a engagé, en liaison avec les Fédérations représentant les propriétaires, un travail d'harmonisation entre classement administratif et démarche de qualité qui s'appuiera sur un label.

Cette action a reçu un accueil très favorable des loueurs de meublés, ce qui a permis d'engager, dès le début de cette saison 1999, une campagne de promotion conjointe.

Je rappellerai enfin que le Secrétariat d'État aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Artisanat et au Commerce renouvelle son dispositif d'information des vacanciers sur leurs droits en tant que consommateurs et de prévention par des contrôles de tout manquement ou abus.

L'opération qui concerne l'ensemble du territoire national, est néanmoins renforcée dans les zones les plus touristiques ainsi que sur l'ensemble du réseau routier.

Cette année encore le gouvernement a donc mis en place un large dispositif pour assurer la sécurité, la tranquillité et la bonne information de nos concitoyens et de nos visiteurs. Il me reste à leur souhaiter à tous d'excellentes vacances 1999 en espérant qu'elles seront pour chacun un temps privilégié d'épanouissement et de bonheur familial.

(Source http://www.tourisme.gouv.fr, le 12 juillet 1999

Rechercher