Déclaration de M. Lionel Jospin, Premier ministre, sur le regroupement d'Aérospatiale-Matra et de Dasa et sur son importance pour la construction européenne dans les domaines de l'aéronautique civile et militaire, Strasbourg le 14 octobre 1999. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Lionel Jospin, Premier ministre, sur le regroupement d'Aérospatiale-Matra et de Dasa et sur son importance pour la construction européenne dans les domaines de l'aéronautique civile et militaire, Strasbourg le 14 octobre 1999.

Personnalité, fonction : JOSPIN Lionel.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Signature de l'accord entre les goupes Aérospatiale Matra et Dasa, à Strasbourg le 14 octobre 1999

ti : Monsieur le Chancelier fédéral,
Monsieur le ministre,
Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs,

La portée politique et l'importance majeure de l'accord industriel qui nous réunit nous a conduits, le Chancelier et moi-même, à souhaiter vous le présenter ensemble, aujourd'hui, à Strasbourg.

Une étape décisive de l'intégration de l'industrie aéronautique européenne civile et militaire est franchie par le regroupement d'Aérospatiale-Matra et de DASA. Je me félicite de cette avancée qui entre dans le cadre politique fixé par la déclaration des Chefs d'Etat et de Gouvernement du 9 décembre 1997.

Alors que l'intégration européenne progresse dans beaucoup de domaines - l'emploi, l'euro, la politique extérieure, la sécurité - il n'était pas possible que les industries de secteurs aussi stratégiques et exposées à la compétition mondiale que l'aéronautique et la défense restent divisés.

L'Etat et le groupe Lagardère d'une part, Daimler-Chrysler d'autre part, ont élaboré un projet industriel visant à rassembler l'ensemble de leurs activités aéronautiques civiles et militaires. Ce projet permettra de réunir, au sein d'une société unique, les compétences françaises et allemandes en matière d'aviation civile et militaire, d'hélicoptères, de missiles, de lanceurs spatiaux et de satellites.

Face à la constitution de groupes internationaux de très grande dimension, notamment américains, il devenait essentiel de regrouper les forces européennes. Nos deux gouvernements ont fait preuve d'une volonté politique constante, encourageant à chaque instant les initiatives de nos industriels pour trouver le chemin d'une intégration européenne équilibrée. Aussi le succès d'aujourd'hui illustre-t-il le rôle irremplaçable de la coopération franco-allemande, comme moteur de la construction européenne.

Aérospatiale-Matra et Dasa organiseront leur union sur une base paritaire. La fusion qui va vous être présentée par Messieurs Schrempp et Lagardère pour les actionnaires privés et par le Ministre Strauss-Kahn pour l'Etat-actionnaire témoigne de ce que l'Europe apporte lorsqu'elle sait unir ses forces. Tout d'abord, le nouvel ensemble sera le troisième constructeur aéronautique mondial et le premier européen ; assis sur un actionnariat industriel stable et ancré en Europe, il sera doté des moyens nécessaires à la poursuite d'une stratégie industrielle ambitieuse et créatrice d'emplois. Je pense en particulier au développement d'Airbus qui peut trouver ainsi un nouvel élan pour relever les défis de demain.

Ensuite, ce nouvel ensemble, respectueux des intérêts nationaux et de l'intérêt général européen, a vocation à faciliter les regroupements avec ses partenaires de l'Union, que nous invitons à rejoindre dès que possible cette démarche. Celle-ci s'inscrit pleinement dans la perspective d'une défense européenne en construction. J'ai naturellement parlé de ce dossier au Président de la République, qui se réjouit de cet accord.

Je salue tous ceux qui ont su concrétiser une grande ambition par cette réalisation industrielle. J'adresse tous mes voeux de succès aux salariés du nouveau groupe. Je sais que ce dernier sera un outil puissant de la construction d'une Europe forte, solidaire et maîtrisant pleinement son avenir.


(source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 15 octobre 1999)

Rechercher