Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, présidente du RPR, sur la composition de la commission exécutive du RPR, la "reconquête du terrain des idées" et sur l'"opposition ferme" à la politique du gouvernement, Paris le 17 décembre 1999. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, présidente du RPR, sur la composition de la commission exécutive du RPR, la "reconquête du terrain des idées" et sur l'"opposition ferme" à la politique du gouvernement, Paris le 17 décembre 1999.

Personnalité, fonction : ALLIOT MARIE Michèle.

FRANCE. RPR, président

Circonstances : Présentation de l'équipe de direction du RPR à Paris le 17 décembre 1999

ti : La composition de l'équipe que je vous présente aujourd'hui traduit notre souci commun d'unité du mouvement et de rassemblement. Elle est le résultat des discussions que j'ai menées, comme je l'avais annoncé au cours de ma campagne, avec les deux candidats présents aujourd'hui, et avec Jean-Paul Delevoye.
Cette équipe s'inscrit dans la triple volonté de modernité, de reconquête du terrain des idées et d'opposition ferme au gouvernement socialiste.


1 - La modernité est manifestée par les personnalités composant la commission exécutive. Ce sont pour beaucoup d'entr'elles des responsables politiques peu connus du grand public, mais reconnus pour leur approche nouvelle des problèmes de notre société et pour leur proximité avec le terrain et les Français.

Les femmes sont en nombre significatif (sans qu'il ait été besoin de loi pour y parvenir).

La complémentarité des caractères et des compétences est également assurée par la présence des représentants de l'Assemblée Nationale, du Sénat, de l'Assemblée européenne et des militants.Enfin, je note que toutes les sensibilités du mouvement sont représentées, tant au niveau des délégués généraux que de secrétaires nationaux.


2- La reconquête du terrain des idées s'inscrit dans l'importance donnée à la prospective, aux sujets de société, au projet, à la formation et à l'animation notamment.
Dans tous ces domaines et dans d'autres, j'entends que les problèmes puissent être abordés de la façon la plus ouverte possible. Les délégués nationaux, coordonnés par le Secrétaire National à la prospective, proposeront, dans le cadre du projet, les solutions préconisées par le Mouvement pour relever les défis auxquels notre pays et les Français sont confrontés. Nous nous devons de proposer aux Français une vision positive et dynamique de notre pays dans le siècle prochain, au moment où ils sont inquiets de l'impact des nouvelles technologies, de la mondialisation et des menaces pesant sur notre environnement.
En ce sens d'ailleurs, j'ai prévu que soient mis en place dans un deuxième temps des cercles de réflexion qui seront directement rattachés à la présidence. Ils permettront d'accueillir la vision et l'analyse des personnalités extérieures au RPR dans les domaines particuliers de l'écologie, de la culture et de l'économie et d'établir aussi une relation permanente avec les milieux intellectuels.
La "Fondation" qui va être mise en place aura également un grand rôle à jouer dans l'élaboration de notre politique.

3 - Le RPR s'inscrit résolument dans l'opposition à la politique menée par le gouvernement socialiste, communiste et vert.
La délégation générale à l'action politique constituera une sorte de contre gouvernement formé de délégués nationaux qui sera chargé de relever et de dénoncer les incohérences ou les lacunes du gouvernement socialiste.
Bien sûr, l'équipe exécutive ne représente pas la totalité de la richesse humaine du RPR. Je confierai à des personnalités, dont certaines sont présentes aujourd'hui, (le professeur J. BARDET, Jacques BAUMEL, Guy DRUT, Eric RAOULT) des missions en cohérence avec notre volonté de réflexion d'ouverture et de propositions. Au total, toutes les sensibilités qui font la richesse du mouvement, toutes les régions, tous les niveaux de militants seront appelés à participer à cette action de renouveau du RPR et aux côtés de nos amis des autres partis d'opposition au renouveau de la vie politique française.

(Source http://www.rpr.org, le 16 janvier 2003)

Rechercher